safeguarding cultural heritage, social and architectural wooden houses in Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Faire un don, soutenez camaha

Archives

Written by Florian Castex   
Saturday, 14 April 2012 16:45

Objectif : Scolariser les enfants dans les camps

Description :

Le projet visait à stimuler des partenariats entre les mairies, le MENFP (Ministère de l´Éucation Nationale et de la Formatiosn Professionnelle) et les quatre salles de classes CAMAHA implantées dans quatre camp de sinistrés du séisme dévastateur du douze janvier 2010. Sur ces quatre classes, une seule aujourd’hui est en activité.  

Après deux années de dialogues avec les autorités administratives du pays, aucune école CAMAHA n’a pu jouir d’une aide pour scolariser des enfants. Les trois salles de classe inactives servent aujourd'hui à la gestion des camps concernés et servent également d’abris lorsqu’une tempête ou orage gronde sur le pays.

 

Une salle de classe est en fonction depuis décembre 2010, avec une moyenne de quarante cinq élèves par jour. Avec le comité de gestion du camp SINAÏ mis en place par l’OIM (organisation internationale pour les migrations), et CAMAHA, nous avons sollicité pour l’année scolaire 2012, le MENFP, afin de profiter du plan « éducation gratuite pour les enfants » mis en place par le nouveau gouvernement haïtien, mais en vain.

Nous devons compter sur deux professeurs bénévoles qui assurent les cours dans les salles du camp SINAÏ. Ces professeurs ont entamé cette année scolaire sans rémunération. Nous comptons également sur des dons de fourniture scolaire et éducative nous parvenant d’amis, familles et connaissances en France pour équiper élèves et professeurs. Nos partenaires et sponsors en France (Crédit Agricole, SAS La Tuile de Bois) ont contribué à financer les salles de classes. Les cours sont assurés de 8h du matin jusqu’à 14h avec une récréation et là pause-déjeuner pour ceux dont les parents ont pu remplir la boîte à déjeuner.  

C’est en protégeant l’identité sociale et en contribuant à l’amélioration culturelle et éducative de l’enfant que nous avons été et sommes confrontés à la ténacité d’une succession de  gouvernement corrompu. Certes, certaines écoles ont bénéficié de fond pour l’année scolaire en cours. Mais que se passera-t-il à la rentrée prochaine lorsque les ONG qui bâtissent des écoles et les soutiennent financièrement quitteront le pays (comme c’est le cas pour 60% des ONG présentes après le séisme), si le gouvernement ne reprend pas la gestion de ces écoles ?

Directions futures :

1 : Sensibiliser le Ministère de l´Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle ainsi que les maires des  villes à la question de la participation des habitants au développement équilibré de l’éducation et de la culture pour les enfants et jeunes adultes.

2 : Continuer de faire pression sur le MENFP concernant la rémunération des professeurs, la prise en charge totale de l’école du camp SINAÏ (cantine et frais scolaires).