SAUVEGARDE du PATRIMOINE CULTUREL, SOCIAL, ARCHITECTURAL des MAISONS EN BOIS

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

Sauvegarde du Patrimoine Culturel, Social et Architectural des Maisons en Bois de Cuba

AIDEZ CAMAHA

Sauvegardez le patrimoine des maisons en bois et leurs habitants

Oui, je soutiens l'association Camaha

Pour permettre aux projets en cours d'aboutir au plus vite


Je fais un don  -  J'adhère à l'association

UNE DEMEURE A LUYANO

Calle Nuestra Senora de los Angeles No.122, e/ Quiroga y Tres Palacios

L'origine de l'édifice date du milieu de XXe siècle, spécifiquement de 1940. Depuis sa construction elle fut associée à la fonction d'habitat par une famille humble, sa conception architecturale simple manquait de valeurs esthétiques et expressives. La construction a fait l'objet d’œuvre de renforcement de la structure portante et de modification des éléments de fermeture originaux. L'édifice construit avec une typologie en bois, un niveau, présente un étage rectangulaire et un portail dénivelé. Distribué spécialement par un être, une chambre, une salle à manger-cuisine et un service sanitaire adjacent au schéma principal de l'immeuble. La maison est placée sur une parcelle rectangulaire de 230 m², elle ne représente que 23.5 % d'espace occupé ce qui équivaut à 54.21 m².

La construction manque de valeurs architecturales, comme il est antérieurement exposé, elle se montre avec un critère peu technique de construction ce qui a provoqué une accélération du processus de vieillissement et de détérioration dans ses éléments constructifs.

La solution de lattis verticaux a été conçue par des cloisons autoportantes qui se forme à partir de table de machihembradas de 200 mm, disposées dans le sens horizontal. Les tables sont fixées à une structure parallèle qui reste exposé vers l'intérieur et l'extérieur. Les cloisons périmétrales ont perdu leur capacité portante et les tables machihembradas ont été affectées par l'humidité, par l'infiltration et ascension et ne plus être protégées par rapport à la cote d'inondation de la parcelle.

La structure de couverture a été conçu par deux systèmes de lattis, un plafond de paire ehilera de trois basques et un toit de cerchas triangulaires, non disposées de manière régulière dans l'espace qui définissent respectivement le portail et l'espace intérieur de la demeure. Dans tous c'est-à-dire les cerchas triangulaires, les paires et le plancher on peut voir les lésions mécaniques (une fissures, une crevasses, une déformations, une perte de section et un écroulement partiel).

La charpente originale en bois est détériorée par le manque de maintien et par l'action de l'humidité. Dans des espaces comme la salle à manger - cuisine les fenêtres ont été changées pour des fenêtres en bois du type Miami.

PROPOSITION D'INTERVENTION

Le projet obéit à la nécessité de réhabiliter l'immeuble conformément à la fonction d'habitat qu'il a. Il est considéré de haute importance, il est habité par une personne du troisième âge et l'immeuble menace de s'écrouler. L'immeuble montre un vieillissement avancé et une détérioration de ses éléments structurels et de construction ce qui nous oblige à la réalisation des travaux de démolition proposés, puisqu'ils n'offrent pas la capacité de résistance pour les charges auxquelles ils sont soumis. Il est important de sauver et conserver les pièces en bois que nous pouvons réutiliser dans l’exécution du projet postérieure.

L'humidité par filtration est l'une des lésions les plus fréquentes dans le pays à cause de la fréquence et de l'intensité du facteur des précipitations, ce qui a été considéré dans la proposition et devra être respecté dans son exécution. Dans ce cas, la conception des couvertures constitue un élément médullaire dans les constructions, tout comme les façades. Des études réalisées démontrent que la troisième partie de la couverture est affectées par filtration ce qui cause des problèmes dans la phase de conception de l'imperméabilisation. Générant des détériorations postérieures dans la structure de l'édifice.

MÉMOIRE DESCRIPTIVE DE L'AVANT-PROJET

SPÉCIFICITÉ D'UNE ARCHITECTURE

Pour la réalisation de ce projet quelques informations:

Une recherche historique sur la construction pré-existante.

Une levée architecturale

Une évaluation de l'état technique - conception de la construction

Le projet de nouvelle insertion a été créé en tenant compte des nécessités de la personne du troisième âge qui habite dans l'immeuble. A partir de cela, il a été revu la distribution original des pièces, en créant des relations directes dans les zones sociales (entrée, cuisine, salle à manger) placées immédiatement après l'accès à la demeure et une plus grande confidentialité entre les restantes (chambre, service sanitaire).

La solution structurelle du lattis vertical conçu à partir d'un système constructif en bois, défini par les cloisons autoportantes qui se forment à partir de table machihembradas de 150 mm, disposées dans le sens horizontal et les pieds droits dont modulés à 3.60 m.

L'édifice se développe dans un niveau, avec des soutiens de 2.4m sous les cerchas. Dans l'implantation ils se séparent de la contiguïté à 800 mm,dans sa façade latérale, grâce à l'existence de vains dans celle-ci.

La conception de la structure de couverture est définie par un système de cerchas triangulaires disposés et modulaires, en définissant à son tout les espaces intérieurs de la demeure. Le système de toit conçu par le plancher qui supporte les tuiles de fermeture de la couverture.

Il est prévue un système de canalisation périmétral qui s'assemblera avec l'extrémité des avant-toits, qui évacue le drainage des pluies, et évite les éclaboussures dans les cloisons de bois pour sa conservation.

La charpente en bois a été créée de façon à ce que son usage puisse être spécifié dans les espaces. Son dessin se recréait en suivant les proportions de la maison en bois que l'on a étudié.

A cause des drainages déficients pluviaux, on propose d'élever le NPT de l'immeuble de 0.30m par rapport à l'actuel. Obligeant à résoudre le dénivelé qui se produit pour des raisons d’accessibilité, en tenant compte des personnes qui y habitent. De cette façon le problème est résolu et permet la protection des éléments en bois comme il est montré dans les plans de maçonnerie.

MÉMOIRE DESCRIPTIVE DE L'AVANT PROJET

SPÉCIFICITÉ D'UNE STRUCTURE

Charges considérées dans le dessin.

Charges permanentes : selon NC-283:2003 étant considéré:

Le poids net des éléments structurels

Comblement d'un appartement et d'une couverture

Plancher

Pavé

Blocs de mur (s'abat selon l'épaisseur du mur)

Charge d'usage: selon NC-284:2003 considérant 200 kg/m² pour toute la demeure

L'analyse et les combinaisons des charges ont été réalisé selon la norme NC 450: 2006 Résistance des matériaux: Béton 20MPa, Acéro 300MPa

Spécificité constructive

Cimentation

La construction des fondations doit s'acquitter des régulations RC-3031, RC-3032. Le fond des excavations doit parfaitement être horizontal, un plan et un profilage et les murs.

L'encoffrement doit rester rigide et constant pour ne pas permettre de déformations et de fuites du matériel durant le processus d'homogénéité. Il ne doit pas rester des restes de bois, terre, etc.., à l'intérieur de lui-même.

Il est recommandé de faire une marque en béton d'un épaisseur minimale de 70 mm. Il faut respecter les recouvrement minimaux pour les aciers de 25 mm.

Dans tous les cas on doit exécuter des essais d'installation et une prise d'échantillons pour la détermination postérieur de la résistance à la compréhension du béton.

Les faces latérales et supérieures des fondations, les piédestaux de colonnes et de face des murs qui restent enterrés sous le niveau de terrain seront imperméabilisés avec des peinture bitumeuses.

Mur de maçonnerie

La construction des murs de maçonnerie s'accomplir selon la régulation RC-3084.

Les blocs de béton devront s'acquitter des conditions requise de la NC 247 : 2010. Ils devront avoir des faces plates et parallèles, ainsi que des arrêtes vivantes et accusées et des angles droits. Ils devront être d'une texture uniforme, une couleur homogène et sans crevasses visibles.

Les mortiers employés devront s'acquitter des conditions requises de la NC 175 : 2002.

En leur recommandant les dosages suivants :

Type de mur

Ciment

Sable

Gravier

Portant

141

Cloison non portante

162


Le placement des blocs doit toujours être à "un joint" près, avec des dissimulations minimales de 170 mm. Les joints horizontaux et verticaux doivent avoir une épaisseur entre 5 et 15 mm et doivent rester complètement pleins.

Coffrement et étayage

Les travaux du pointage et coffrement doivent s'acquitter de la régulation RC-3037. Le coffrement doit être homogène, sans crevasses, ni creux ou autres imperfections et sont construit de manière tel qu'ils puissent partiellement s'agiter sans affecter la stabilité de l'ensemble. La surface intérieur doit parfaitement être propre et plate conformément à la finalité que a le béton.

Les soutiens qui supportent la fausse œuvre, reposeront sur des bandes en bois, en se situant en coins des ajustements entre les soutiens et les bandes.  Quand les soutiens reposeront sur le terrain, il devront être cimentés convenablement pour ne pas dépasser la capacité que peut supporter le terrain; dans ces cas seront réalisés des ajustements périodiques des cales pour compenser les installation du coffrement durant le processus de construction, de rejet et le durcissement du béton.

Les soutiens se placeront à un plomb et dans un alignement, se mesurent avec des bandes et des diagonales dans les deux direction pour lui donner une rigidité latérale. Quand il sera nécessaire d'égaliser les soutiens, ses extrémités seront à l'équerre et se placeront sur une arrête dans quatre des deux réunion et en faisant coïncider des bandes dans les deux direction des points d'égalisation.

Le nombre de soutiens égalisés ne doit pas être plus grand que 30% au même niveau et les ballotages doivent être correctement faits. L'aspect général des moules sera suffisant pour éviter sa déformation par la pression latérale du béton.

Quand il y aura des soutiens inclinés, des arrêtes se placeront dans ses appuis et empêcheront le glissement et la chute.

Les moules pourront être retirer conformément aux périodes de temps minimal mesurée à partir du rejet en béton indiqués ci-dessous:

soutiens et poutres

14 jours

poutres latérales

1 jour

Un béton in situ.

Le béton hydraulique doit s'acquitter des conditions requises établies par la NC 120:2007. Les agrégat doivent s'acquitter des conditions requises établies par la NC 251:2005. Les additifs doivent s'acquitter des conditions requises établies par la NC 228:2005. L'eau pour le pétrissage doit s'acquitter des conditions requise établie par NC 353:2004. Les barres de renfort en acier doivent s'acquitter des conditions requises établie par la NC 7:2002.

L’exécution des travaux du béton in situ doit s'acquitter des régulations RC-3034, RC-3035 et RC-3036.

Pour l’endurcissement du béton ils devront suivre les directrices établies  dans le code de bonnes pratiques NC 293:2005, en œuvre se déterminera la procédure la plus adéquate pour le durcissement de chaque type d'élément structurel conformément aux conditions de l’œuvre.

Structures de bois.

Le bois fourni doit être en accord avec les informations suivantes :

? Une espèce botanique et de classe résistante (la classe résistante peut se déclarer directement au moyen de la qualité avec les indications de la norme de classification résistante employée).

? Dimensions nominales

?Un contenu d'humidité ou d'indication conforme à la norme de classification correspondante.

?Un certificat de traitement protecteur avec l'identification du type de protection et la méthode d'application employée.

Avant son utilisation dans la construction, le bois doit sécher, dans la mesure du possible, jusqu'à atteindre un contenu d'humidité approprié à l’œuvre terminée (<20%).

Il faut éviter le contact direct du bois avec le terrain, en maintenant une distance minimale de 20 cm. Afin d'éviter que les points de démarrage de support restent absorbés dans le béton ou autre matériel de fabrique. C'est pourquoi il faut les protéger de l'humidité en les plaçant à une distance suffisante du sol ou sur des bâches imperméables.

L'appui ou l'encastrement de poutres dans les murs doit être réalisé à travers un matériel intermédiaire, le séparateur, qui ne transmet pas d'humidité dans le mur (ou des dalles métalliques trapus de céramique).

Les unions entre les éléments dans lesquelles l'eau s’accumule doivent être évitées.

Conditions requises de durabilité.

La structure a une vie d'environ 50 ans à condition d'effectuer une maintenance légère et systématique (une application de peinture ou n'importe qu'elle autre forme de protection secondaire).

Les éléments de béton.

La structure se trouve dans une zone urbaine, ce qui la situe dans une zone d'agressivité moyenne. Pour garantir sa durabilité une protection primaire de garantie s’établit à partir de la qualité des matériaux intégrants le béton armé tel que:

Les barres en acier conformément à la spécificité dans la NC-7:2002. Des barres en acier pour renforcer le béton.

Le ciment sera national et de type Portland P-350 et respectera la NC-95:2001.

Les agrégat seront conforme à la NC-251:2005. Des agrégat pour un béton hydraulique.

Conditions requises.

L'eau employée dans le mélange sera conforme aux conditions requises établies dans la NC 353:PH : supérieur ou égal à 9.

Elle contiendra des ions de chlorure (Cl-): inférieur ou égal à 0.20%.

En plus de la qualité des matériaux, il faut attendre le temps minimal de séchage qui est de 7 jours; de compactage du béton avec un vibré normal selon la NC-1220:2007. Il faut garantir un contrôle de qualité normale.

Les éléments de bois.

Les éléments de bois correspondent à une classe de risque biologique 1 selon la norme CTE-DB-SE-M, parce qu'ils devront être en accord avec les conditions requises d'une protection moyenne et devra atteindre une pénétration moyenne du protecteur à 3mm dans n'importe quelle zone traitée, sans arriver à 75% du volume imprégnable. Cela correspond avec les classe de pénétration P3 à P7 de la norme UNE-EN 351-1.

Le fabricant garantira que l'espèce à vendre est compatible avec le traitement en profondeur (et avec les colles en cas d'utilisation), pour lequel il doit présenter les certificats de validation de la qualité requise dans les normes de spécification de chaque élément selon la norme UNE-EN-1995.

Les adhésifs utilisés dans la fabrication des éléments structurels en bois seront justifiés par les normes UNE EN 301 et UNE EN 12436:2002.

Sur le plancher en bois on placera une couche de papier de toit imperméabilisée.

Les éléments en acier.

Pour garantir la durabilité des éléments structurels en acier,s'établit une protection primaire en garantissant la préparation de la surface, à travers une propreté dans l'atelier avec des grandes allée et de l'eau sous pression, pour éliminer les graisse, les couches d'oxydes, etc. et laisser une surface totalement propre, sèche et sans poussière. De plus les défauts de laminage doivent être réparés, les scories et les éclaboussures des soudures doivent être éliminés, il faut aussi arrondir les bords minces, etc..

MÉMOIRE DESCRIPTIVE DE L'AVANT-PROJET

SPÉCIALITÉ HYDRO-SANITAIRE

Dans la mémoire suivante les travaux à exécuter sont décrits, en plus de rattacher les spécificités qui devront s'accomplir dans l'exécution de tous les systèmes d'alimentation et et d'évacuation rattachés à la spécialité d'hydro-sanitaire, pour que l'immeuble puisse offrir aux résidents le même confort et des conditions d'habitation parfaites.

Ensuite on décrira les caractéristiques de chacun de ces systèmes :

Réseau sanitaire

Celle-ci s'exécutera dans des PVC de différents diamètres, et sera constituée d'un collecteur de diamètre variable allant de ?75mm à ?100mm qui rejoindra les évacuations.

La pente à utiliser est de 1%. Si l'exécution de changements déterminés est requis dans le projet exécutif, il faudra consulté le faiseur de projets.

Dans aucun cas on ne devra couvrir aucune des parties de ce système d'évacuation sans que les preuves hydrauliques correspondantes aient été réalisées et supervisées.

Réseau d'alimentation hydraulique.

Celle-ci sera exécutée par tuyauterie en acier galvanisé (AoGO) de 13mm de diamètre.

Dans la colonne d'alimentation on devra placer une valve de contrôle de flux de 13mm de diamètre. Se placeront également des clefs d'angle et le lavabo en guise de sécurité, dans les cabinets se placeront à 220mm du NPT et dans les lavabos à 550mm du NPT, chacun avec les diamètres correspondants.

Les clefs d'encastrement dans les bains se placeront à 1100mm et les arrosoirs de douches à 1950mm toujours du NPT, dans les deux cas avec un ?13mm.

Les valves des éviers se placeront à 1100mm du NPT avec un ?13mm.

MÉMOIRE DESCRIPTIVE DE L'AVANT-PROJET

SPÉCIALITÉ ÉLECTRICITÉ

Ce projet s'assume pour l'exécution de l'installation électrique, il a comme objectif la conception des circuits d'éclairage et la force de la demeure.

La charge de force se trouve fondamentalement dans les prises de courant distribuées convenablement selon les différentes aires.

Conditions générales:

Pour la réalisation de ce projet, ont été tenus en compte les documents suivants:

a) Projet d'architecture

b) Projet de structure

c) Projet Hydro-sanitaire

d) Le système d'électrification de la demeure a été réalisé et basé sur les paramètres que la règlementation électrotechnique établit pour la basse tension de GEYSEL en vigueur à partir de 2004.

Approvisionnement en énergie.

L'approvisionnement en énergie électrique se réalisera avec la même boîte originale qui existe dans le mur de la façade principale de la demeure. Dans chaque façades se distribueront les circuits correspondants pour la demeure avec tuyauterie flexible selon ce qui est indiqué dans le plan.

Tensions électriques de l'installation électro énergétique.

L'installation électro-énergétique à basse tension est créée pour une tension d'utilisation de 125V, 60Hz.

Description de l'éclairage.

Pour l'illumination de la demeure on a tenu compte de la projection de toutes les aires avec un éclairage fluorescent, la lumière fluorescente de 2 tubes sera placer dans la cuisine et salle à manger de la demeure puisque ce sont les lieux où un plus grand travail visuel se fait et par conséquence dans ces lieux on a besoin d'un plus grand niveau d'illumination que pour le reste des locaux de la demeure ainsi que la salle de service et de bain l'éclairage sera exécuté par des lumières d'un seul tube fluorescent.

Dans tous les cas on garantit pour chacune des aires distinctes l'installation des niveaux d'illumination requis pour chaque tâche visuelle qui se développe dans celle-ci.


L'exécution de l'allumage et d’arrêt des lumières est montée par des interrupteurs simple un pôle simple à tirer, de 10A, 125V, encastrés ou adossés au mur, tous à une hauteur de 1200mm du NPT et séparés de 100mm du cadre de la porte ou de la projection de la porte ouverte, excepté si une autre chose est indiquée. Le câble qui sera utilisé pour les deux installations (l'éclairage et la force) sera un câble mono-conducteur en cuivre de calibre No.12-TW excepté le conducteur de retour qui sera un câble mono-conducteur en cuivre de calibre No.14-TW.

Description de la Force.

Tous les courants seront encastrés dans le mur à une hauteur de 400mm du NPT.

Conducteurs électriques et canalisations.

Le câblage de l'installation électrique pour cette conception se réalisera au moyen de câbles mono-conducteurs de cuivre de (n) calibre en TW reflétés dans le projets canalisés au moyen des tuyauteries plastiques flexibles de PVC encastrées dans le mur ou adossées au versant de la couverture,les canalisations peuvent être faites au moyen de tuyaux flexibles équivalents à la même section de tube plastique.

Mesures de protection.

Avec l'objectif de protéger la vie des personnes et des installations les mesures suivantes seront utilisées :

a.- Protection contre les contacts directs

Elle est garantit au moyen d'isolement fonctionnel des composants électriques parce que les parties actives sont complètement recouvertes d'un isolement qui limite à 1mA le courant de contact. Le dit isolement résistera aux effets mécaniques, électriques et chimiques auxquels il sera soumis dans un usage normal.

De plus cette protection se complète en prévoyant l'installation de forme tel que les éléments qui sont conformes à celle-ci restant protégés et n'étant pas à portée de main, au moyen de l'utilisation d'enveloppant, de barrières ou des couvertures protectrices ou la hauteur, de façon à ce que les accidents fatals soient évités.

b.- Protection contre les contacts indirects.

Pour la protection contre les contacts indirects les mesures suivantes seront utilisées :

1.- La séparation des circuits

2.- Dispositifs de coupure par intensité de défaut.

Télécharger le document (disponible seulement en espagnol)