SALVAGUARDIA del PATRIMONIO Culturale, Sociale, Architettonico delle CASE IN LEGNO DI CUBA

  • Français
  • English (UK)
  • Español (España)
  • Russian (Russia)

L'équipe de peinture en action

Après deux mois d’intense activité au sein de l’association, beaucoup de chose ont évolués . L’hôpital est en phase terminale. Les finitions des structures demandent une attention singulière. Tout les efforts sont concentrés pour le même et seul but, l’épilogue d’une aventure unique…

300 lits sont mis à dispositions de la vaste équipe de médecin et autre personnel qui exercent en ces lieux.

L'hôpital se compose de trois parties: une première partie, la plus étendue comportant 14 bâtiments: 1 bâtiment de 30 lits pour recevoir les patients brulés au corps. Malheureusement, les accidents domestique sont courants à Port au Prince surtout dans l'espace restreint d'une tente de fortune ou peut loger parfois 5/6 personnes.

oh hisseAinsi se poursuit l'élaboration du futur hôpital La LAINA sur Port au Prince.

Les jours filent à vitesse grand "V" sur un ryhtme soutenu. Le défi que nous relevons est renversant. Cinq mois! Imaginez bâtir un hôpital en cinq mois. Et bien c'est ce que nous faisons. Une seule matière s'impose: le bois. Cette matière est relativement accessible en Haïti et supporte les conditions climatiques les plus hostiles.

A grand projet, grande promesse(ou grande folie). Comment ne pas penser au savant soldat hominien qui nous présenta ce défi, clin d'œil à Pierre Georges Hervé. 3000m2 de surface à exploiter, plus de 300 tonnes de bois à charier à la force de nos bras, un soleil cuisant, une pluie qui vous rinçe un éléphant et la situation politico-sociale émiettée du pays.

Haïti demeure. Le peuple existe bien. Intéressons nous à lui. Intéressons nous au peuple qui souffre, qui vit avec ses anges et démons. Agir pour eux, agir pour des hommes, des femmes, des enfants du monde nous concerne et exerce sur nous une attention plus raisonnée.

Un hôpital pour Haïti, voilà ce que nous pourrons dire dans notre fort intérieur, voilà la fierté qui nous accompagnera pour le restant de nos vies. Et vous, qu'avez vous fait?


Cette semaine à débuté la confection des volets, deux types de volets sont mis en place, volets à abattant relevé pour le coté exterieur, volets à la française pour le coté coursive des bâtiments. A la fabrication, il y a Mathias et ses talents d'ébeniste, au montage Vianney et son équipe.

2 types de volets mis en place volets à abattant relevé volets à la française 

Le chantier au 29 janvier

Comme vous pouvez le constater sur la photo du chantier ci-contre, le levage des bâtiments avance a grande vitesse. Les murs ainsi que les modules de toit peuvent être montés en une journée lorsque toutes les conditions sont réunies …

 

L'atelier, mis a disposition au début du chantier par MSF, a céder la place a une rubber hall, tente chapiteau a armature métallique. Ce déménagement a été l'occasion d'organiser au mieux le nouvel espace de travail et de faire un inventaire complet du matériel.


montage_des_murs_premier_batimentEn cette période de fête, les seuls signes de noël visibles à Port au Prince nous sont apportés par Mme Eynold, notre cuisinière, qui tous les matins vient coiffée d'un bonnet de père Noël.

Les mouvements sociaux de début décembre nous ont obligés au confinement au sein de la maison camaha. En prévision d'un nouveau blocage lors de l'annonce des résultats du 21 décembre ( Finalement reporté après les fêtes), il a été décidé de nous avancer un maximum, nous avons donc enchainé une série de 11 jours de travail continu.

Depuis le 12 décembre le chantier avance … une étape symboliquement très forte a été franchie vers le 20 décembre, le levage des premiers murs.

M. Gilet et un habitant du campJ'ai visité le camp Sinaï situé en face la Maison Camaha. Il est géré par des bénévoles qui font de leur mieux pour faire évoluer la situation, avec son président Mr Gilet Pierre Sylvain surnommé Doudou par l’ensemble de la communauté.

Il est à la tête de l’AVDAN qui est l’Association Volontaire Pour la  Distribution d'Aide de la rue des Nîmes et un interlocuteur privilégié pour les ONG dont la Croix Rouge, Haven le Yélé haïtien et bien sur Camaha.

Il est secondé dans sa tache par un comité de bénévoles. Son association agit de plusieurs façons en participant activement à la gestion du camp composé d’environ 3000 personnes dont 957 enfants, 315 de ces enfants sont à scolariser.

C'est dans ce camp que Camaha a démarré la construction d'une école.